Coup de Pouce d'Orange

Un forfait téléphonique très suspect

Quelque chose vient de m’intriguer énormément. Une chose à situer dans le contexte de tout ce que j’ai découvert sur l’espionnage de masse, polarisé sur la fibre optique et les téléphones portables, minutieusement organisé par les États-Unis, le Canada et l’Europe. Un espionnage de haute technologie électromagnétique qui ne me semble pas étranger à la crise « Covid-19 » et ses multiples variations puisqu’il sert sans aucun doute, aussi, à perturber les gens tant sur le plan psychologique que physique.

Un « Coup de pouce » d’Orange…

Le fournisseur d’Internet et de téléphonie Orange s’est enfin décidé à offrir aux pauvres malheureux que nous sommes un forfait « social » à prix modique. Bonne intention apparemment même si n’en pourront bénéficier que les personnes au quotient familial inférieur ou égal à 700€. L’on y trouve un ordinateur reconditionné, Windows bien sûr, pour 169€, la télévision et la téléphonie fixe, vers des fixes en France, dans les DOM et autres destinations, très gentiment illimitée, le tout pour le prix attractif, ma foi, de 19,99€.

Mais je ne suis pas là pour faire de la publicité à Orange qui s’est engagé sans vergogne dans la surveillance de masse dès le début.

Est comprise dans ce forfait la proposition la plus bizarre qui soit: des appels de téléphone fixe à téléphone mobile, illimités également, quoique circonscrits totalement… aux USA et au Canada! Forfait Orange

Lorsqu’on sait que parmi les plus pauvres, en France, se trouvent les personnes ayant des liens avec le Maghreb ou l’Afrique et que l’ensemble de cette catégorie de la population a peu de chance d’avoir besoin de se rendre en Amérique du Nord ou d’y téléphoner, l’on ne voit pas bien l’utilité de cette décision.

Est-ce une nouvelle forme de sadisme vis à vis des clients peu fortunés que faire miroiter une possibilité dont on n’aura pas l’usage? Ou cela sert-il des intérêts qui nous échappent?

Je ne peux pas oublier tout ce que j’ai relevé de choquant dans l’Event 201 américain qui « lança », en quelque sorte, l’épidémie de Covid-19 et où l’on retrouve à la première place l’Université Mc Gill, non loin du Canada, avec son département de bio-chimie des protéines, rayons X aidants, etc… et ses travaux au Pôle-Nord (voir mon article «Une arme inconnue» sur l’Event 201).

S’agit-il de faciliter l’espionnage des plus modestes d’entre nous, considérés comme les plus dangereux, par les États-Unis? De disposer de fréquences traversant l’Atlantique, Dieu sait pour quelles raisons? De se servir de ces lignes téléphoniques inutilisées mais pour quoi, alors?

Je n’ai pas la réponse. Mais, à coup sûr, je préférerais payer plus cher plutôt que de tomber dans un piège pareil.

Posted in Espionnage de masse, Smartphone and tagged , , .