Préambule

Avec « Articles », vous retrouverez le Blog. Il en fallait un pour ces brûlants sujets d’actualité, tous ces papiers que je ne pouvais pas ne pas écrire, inspirés par les dérapages de ce monde. Les premiers articles furent publiés sur les réseaux sociaux ou d’autres pages. Je les ai gardés car, dès cette époque, je mettais déjà en garde contre le risque de catastrophe humanitaire, à l’échelle planétaire, qui nous menaçait. C’était bien avant la crise “Covid-19″… Alors, pourquoi « Regard d’éveil » me demanderez-vous peut-être? C’est ce que vous explique le reste de ce site!                   Bouddha

Il décrit une progression spirituelle qui, de l’Esprit-Saint dans le christianisme à la pratique du bouddhisme tantrique, m’a permis, par des transmissions « d’esprit à esprit », de vivre ce que l’on appelle en Inde – et maintenant en France… – l’Éveil de la Kundalini et de découvrir peu à peu certaines arcanes de traditions remontant fort loin, de re-découvrir quelques unes de ces réalités dont on a dit un peu vite qu’elles n’étaient plus que fictions et mythes.

J’ai désiré publier ces quelques notes pour que les gens qui lisent mes livres – et vous pouvez les retrouver ici – non pas me connaissent un mieux, moi, mais, plus exactement, comprennent un peu mieux le parcourt qui peut conduire à ce type d’évolution.

Je n’ai pu donner, dans ces pages présentées parfois comme les souvenirs, jetés à chaud, de mon Journal, les explications théoriques et les références culturelles détaillées que j’ai fournies au lecteur par ailleurs dans mes textes. Elles sont plutôt une introduction et une invite à la compréhension de l’extraordinaire mutation que j’ai vécue, une mutation connue de l’humanité de tout temps, véritable porte ouverte sur le cosmos et ses vérités.

Qu’au détour d’une initiation tibétaine, je me sois retrouvée confrontée à un monde que l’on a l’habitude de qualifier d’extra-terrestre n’étonnera personne.

Mais, ça, c’est un autre sujet, apparemment. Je vous invite sur « Extraterrestres » pour l’explorer.